Traitement, destruction chenilles processionnaires

La chenille processionnaire  est la larve d’un papillon appelé  Traumatocampa pityocampa.

Ces chenille se nourrissent de la des aiguilles de pin ou de cèdre entrainant un affaiblissement de l’arbre pouvant conduire à une défoliation en cas d’infestation massive.

A l’arrivé du printempsles chenilles descendent des pins ou cèdres. Lors de leur procession le risque de contamination des animaux et des humains est maximum. Lorsqu’elles se sentent menacées elles libèrent des poils urticants qui provoquent des démangeaisons. Le venin libéré peut créer  des réactions cutanées  graves, des lésions oculaires et respiratoires.

Pour s’en protéger il est conseiller de faire appel à un professionnel qui sera adapter ses techniques et méthodes à votre environnement.

 

Les différentes techniques de luttes 

Lutte préventive

Les pièges à phéromone
Ces pièges attirent les males par un principe de confusion sexuelle. Le papillon mal est attiré dans un piège par une phéromone femelle limitant ainsi leur reproduction.

Le traitement biologique
Il s’agit d’appliquer d’un produit biologique a base de Bacillus thuringiensis sur les épines des pins afin de contaminer les chenilles lorsqu’elles s’en nourrissent.

Lutte curative

L’échenillage
Il s’agit de couper les cocons de chenilles avant qu’elles n’entament leur procession. Les cocons sont alors récoltés pour être incinérés.

L’écopiege
Il s’agit d’installer des pièges à la base des arbres de manière à emprisonner les chenilles au moment de leur procession. Les pièges sont alors récupérés pour être incinérés.

Le traitement chimique
Il s’agit d’imbiber les cocons d’un produit insecticide « homologué espaces verts » de manière à détruire les chenilles avant leur procession. Ce type de traitement est généralement utilisé sur les nids qui ne peuvent pas être coupé du fait de leur inaccessibilité.

 

Fiche pratique :

Les chenilles processionnaires